Navigation Menu+

La fausse guerre des moteurs de recherche

Eh oui il n’y a pas en fait qu’un seul moteur de recherche au nom bien célèbre, d’autres ont été lancés dans son sillage mais force est de constater que l’hégémonie d’un certain Google reste évidente malgré les tentatives de réduire son monopole. Les moteurs de recherche, qui se présentent sous forme d’application web, jouent un rôle primordial dans le quotidien de milliards d’utilisateurs d’internet, leur permettant d’accéder à des informations via des pages web. Le plus connu d’entre eux fait figure de mastodonte comparé à la popularité des autres moteurs qui ont du mal à augmenter leurs parts de recherche. 

Google loin devant tous les autres

L’américain Google est de loin le premier moteur de recherche au monde avec une part de marché écrasante, basée sur le nombre de requêtes effectuées. Depuis de nombreuses années, ce moteur de recherche à la fois rapide et facile à utiliser séduit les internautes. De plus, Google intègre des fonctionnalités supplémentaires qui le rendent plus attrayant, comme la messagerie avec Gmail, sans parler du rapide Google Chrome constamment mis à jour. Ne pas oublier la technologie Page Rank qui permet à ce moteur de classer les sites internet selon leur popularité, et sur laquelle la plupart des sites internet se basent en partie pour leur référencement naturel. Devenu en quelque sorte le roi de l’internet, Google fait le beau et le mauvais temps chez les propriétaires de sites web.

moteurs-de-recherche.jpg

Les autres moteurs de recherche ont du mal à résister

Malgré le fait que Google ait subi ces derniers temps des critiques concernant ses méthodes de fonctionnement, avec notamment l’atteinte à la protection de la vie privée, ou le fonctionnement très sélectif du Page Rank qui a tendance à favoriser les sites majeurs, etc, ce moteur de recherche reste le leader dans son domaine. Google représente encore en 2015 plus de 62% de part de marché dans le monde entier, loin devant le chinois Beidu (19,8%), les compatriotes Bing de Microsoft et Yahoo qui détiennent respectivement 8,1% et 7,7%. Le reste est partagé par les moteurs de recherche de moindre importance, dont on peut citer quelques uns ici et qui sont utilisés par bon nombre d’internautes: DuckDuckGo, Qwant, ou encore le russe Yandex.  

internet-moteur-de-recherche.jpg